Information et Recommandation sur les Graisses

Ce que vous devez savoir sur les graisses

 

 

Les graisses sont composées de trois parties : une base (l’huile), un épaississant, et un additif.

 

La définition officielle fournit par ASTM (American Society for Testing and Materials) définit un graisse comme étant un produit d’une dispersion d’un agent épaississant dans un lubrifiant liquide. D’autres ingrédients conférant des propriétés spéciales (additifs) peuvent être inclus. La graisse a pour fonction de rester en contact avec les surfaces en mouvement et de les lubrifier, sans risque de fuite sous l'effet de la gravité. Donc, la graisse et l’huile ordinaire ne sont pas interchangeables. Les avantages d’une graisse sont une fréquence réduite d’application, elle agit comme un sellant contre les contaminants, elle est préférable sous des conditions extrêmes et des additifs solides peuvent être utilisé (non-soluble tel que le graphite) contrairement aux huiles.

 

La base de la graisse (le fluide) est une huile minérale dans la majorité des graisses produites. Par contre, dans certaines conditions extrêmes de températures et de pressions, une graisse de base synthétique peut être préférable.

 

L’épaississant (« thickener ») est un produit à base de savon (soap based) ou savon-métallique qui est le résultat d’une réaction entre un hydroxyde métallique et un acide gras. Sous un microscope, l’épaississant ressemble à des fibres qui se faufilent a travers la base et l’additif. En d’autres mots, l’épaississant agit comme une éponge et retient les composantes de la graisse ensemble. L’épaississant peut être considéré complexe si plus d’une matière grasse est utilisée dans la recette qui a pour but d’améliorer les propriétés de la graisse. Finalement, l’épaississant peut aussi être de nature organique et/ou inorganique (non-soap based) comme par exemple : la polyurée, pétrolatum, et la bentonite. L’additif peut représenter jusqu'à 10 à 15% de la graisse formulée. Les additifs jouent plusieurs rôles important dans une graisse lubrifiante. Celles-ci comprennent particulièrement l'amélioration des propriétés souhaitables existantes, la suppression des propriétés indésirables existantes et la formation de nouvelles propriétés. Les additifs les plus populaires on pour but d’agir comme inhibiteurs d’oxydation et de rouille, agents anti-usures, agents contre les pressions extrêmes, et imperméabilisant.

 

Caractéristiques importantes des graisses

 

Le point de chute ou point de goutte (dropping point) est la température à laquelle une graisse devient suffisamment fluide pour s’égoutter. Le point de goutte indique la limite supérieure de température à laquelle une graisse conserve sa structure, et non la température maximale d'utilisation d'une graisse. Sous conditions normales, une graisse devrait être utilisé au maximum 40 dégrée Celsius sous son point de goutte.

 

La pompabilité est la capacité d'une graisse à être pompée ou poussée dans un système. En d’autres mots, la pompabilité est la facilité avec laquelle une graisse sous pression peut s'écouler dans les canalisations, les buses et les raccords des systèmes de distribution de graisse.

 

La résistance à l’eau est la capacité d'une graisse à résister aux effets de l'eau sans nuire à sa fonction principale de lubrifier.

 

La consistance de la graisse dépend du type et de la quantité d'épaississant utilisé et de la viscosité de l'huile de base. La consistance d'une graisse est sa résistance à la déformation par une force appliquée. La mesure de la consistance est appelée pénétration. La pénétration dépend de si la consistance a été altérée par la manipulation ou le travail. Les méthodes ASTM D217 et D1403 mesurent la pénétration, en laissant un cône de poids donné dans la graisse pendant cinq secondes à une température standard de 25°C (77°F), des graisses non-travaillées et travaillées. La profondeur, en dixièmes de millimètre, à laquelle le cône s'enfonce dans la graisse est définit comme la pénétration. Le tableau qui suit démontre la classification des graisses selon leur niveau de pénétration :

 

 

 

La stabilité à l'oxydation c'est la capacité d'une graisse à résister à une union chimique avec l'oxygène. La réaction de la graisse avec l'oxygène produit des dépôts qui entraînent un fonctionnement lent, une usure accrue et une réduction du dégagement entre les pièces. Une exposition prolongée à des températures élevées accélère l'oxydation dans les graisses.

 

Les températures élevées nuisent davantage aux graisses qu'aux huiles. La graisse, de par sa nature, ne peut pas dissiper la chaleur par convection comme une huile en circulation. En conséquence, sans possibilité de transfert de chaleur, des températures excessives entraînent une oxydation accélérée voire la carbonisation lorsque la graisse durcit ou forme une croûte. Il est donc important de regarder les données techniques des graisses telles que le point d’éclair, le point d’ébullition, la température de fonctionnement, et le point de goutte.

 

De même, les températures basses peuvent affecter la viscosité apparente des graisses. La pompabilité en souffre et le fonctionnement des machines peut devenir impossible en raison des besoins en puissance.

 

La viscosité apparente est une caractéristique des fluides non-newtoniens. C'est-à-dire, la viscosité est dépendante du taux de cisaillement. Dans le domaine des graisses, l’unité la plus utilisée est le centistoke (cSt). Simplement, plus la viscosité d’un fluide est élevée, plus le fluide résiste au mouvement.

 

Tableau pratique:

 

 


 

La graisse est l'élément clé de votre système de graissage automatique.

 

Le type de graisse choisi est particulièrement important pour assurer le fonctionnement du système et aura un impact direct sur son efficacité.

 

 

 

Caractéristiques spécifiques

Après avoir analysé les conditions de fonctionnement de notre système de graissage automatique, voici les recommandations des types de graisse que vous pouvez utiliser dans les systèmes de lubrification progressifs ALLFETT: 

 

 

 


 

      

 

Mélanger certaines graisses peut créer une réaction chimique qui risque d’endommager le système.

Avant d'effectuer un changement, assurez-vous que la nouvelle graisse est compatible avec la graisse actuelle de votre système. 

 

 

 


 

Purge de système

Afin d'éviter de mélanger les graisses, il est fortement conseillé d'effectuer une purge de système. Le Groupe Alltech vous propose une procédure de changement de graisse pour éviter d'endommager vos systèmes.

 

 

 

N'attendez pas que les problèmes surviennent!

Contactez votre représentant afin de connaître les produits qui s'appliquent à votre industrie. 

 

 

Nous joindre

Groupe Alltech
C.P. 144 Vaudreuil-Dorion, Qc
J7V 5W1

Tél.: 450.218.6677
Sans frais: 1.855.730.5555
Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Heures d'ouverture:
Lundi au vendredi 8h à 16h30

Bulletin d'information

Recevez des conseils techniques et offres promotionnelles directement dans votre boîte courriel.

captcha 

© 2015 Groupe Alltech. All Rights Reserved.